Conseils

Quels sont les quatre types d'articulations mobiles?


Une partie importante de la compréhension de la physiologie du corps humain consiste à apprendre la différence entre les quatre principaux types d’articulation. En outre, il est important de connaître deux types d'articulation moins connus pour bien comprendre les articulations humaines.

Rotule

Une articulation à rotule comprend un os à extrémité arrondie et un autre os en creux dans lequel elle s’insère, permettant ainsi une liberté de mouvement maximale. L'épaule et la hanche sont des articulations à rotule.

Charnière

Tout comme une charnière de porte, les articulations dans le corps humain facilitent un simple moment angulaire, permettant une extension mais pas une rotation. Les coudes, les genoux et les chevilles sont des exemples d'articulations à charnière.

Pivot

Dans une articulation pivotante, l'extrémité arrondie d'un seul os s'insère dans l'anneau d'un tendon, permettant ainsi la rotation. Cela se produit, par exemple, à la base du cou.

Glissement

Une articulation glissante est caractérisée par des os qui glissent ou se tordent les uns contre les autres mais ne peuvent pas se déplacer dans une direction circulaire. Les exemples incluent les poignets, les chevilles et les vertèbres.

Autre

Il existe deux types d'articulations moins connus en plus des quatre principaux: les articulations condyloïdes et les articulations à cheval. Les articulations condyloïdes, telles que les articulations entre les doigts, permettent un mouvement angulaire mais pas de rotation. L'articulation en selle est une interaction complexe entre deux os complémentaires et ne se produit qu'à la base du pouce.